1,5°C
=
Zéro
Fossile

Faisons passer le message

La solution est simple : pour limiter le réchauffement de la planète à moins de 1,5 °C, toutes les réserves de charbon, de pétrole et de gaz doivent rester sous terre.

Le 8 octobre, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) va publier son rapport spécial sur le réchauffement planétaire de 1,5 °C. Il fera prendre conscience au monde qu’il ne nous reste plus beaucoup de temps pour éviter un emballement climatique incontrôlable.

Pour réussir à maintenir le réchauffement sous la barre de 1,5 °C, il faut interdire tous les nouveaux projets de combustibles fossiles.

L’industrie fossile sait parfaitement qu’elle est responsable de cette crise climatique. Toutes les institutions et toutes les autorités ont un rôle à jouer pour stopper cette industrie irresponsable, avant qu’il ne soit trop tard.

Nous devons exiger que toutes les institutions cessent de soutenir l’industrie fossile, sous quelque forme que ce soit – investissements, subventions, mécénat, permis de construire –, et qu’elles s’opposent à ses activités avant qu’il ne soit trop tard.

Ce 13 octobre, imaginez et organisez une action et portons ensemble l’appel des scientifiques aux autorités et aux institutions. Retrouvez un kit pour vous aider à planifier vos actions !

Faire connaître le rapport

S’assurer que le message sur le réchauffement de 1,5°C est entendu.

Dans le monde entier, des groupes de citoyen.ne.s vont remettre le rapport du GIEC aux décisionnaires qui soutiennent l’industrie fossile.

C’est vous qui décidez de la façon dont vous souhaitez faire connaître ce rapport : impression d’un exemplaire que vous remettrez en main propre, utilisation de pancartes ou de banderoles, l’essentiel étant de faire passer le message. Ce 13 octobre, imaginez et organisez une action et portons ensemble l’appel des scientifiques aux autorités et aux institutions. Retrouvez notre guide pour vous aider à planifier votre action.

Planifiez une action
Trouvez une action
ou découvrez comment lancer votre propre action -->

Le réchauffement de 1,5 °C en chiffres

Chaleur

Les effets du réchauffement sur les températures extrêmes peuvent être quatre à cinq fois supérieurs aux moyennes mondiales. Si nous franchissons le seuil de 1,5 °C et nous rapprochons de 2 °C, de nombreuses régions enregistreront en réalité des hausses bien supérieures à 0,5 °C, qui pourront même atteindre entre 2 et 2,5 °C.

Incendies

Whittier Fire, Goleta, California (Credit: Glenn Beltz)

Les feux de forêt vont devenir plus fréquents et plus destructeurs. Une étude publiée en 2012 a d’ailleurs prédit qu’en l’absence de mesures rapides et drastiques de réduction du taux de CO2 dans l’atmosphère, les risques d’incendies augmenteraient de 37,8 % à l’échelle mondiale entre 2010 et 2039 (< 1,5 °C) et de 61,9 % entre 2070 et 2099 (> 3,5 °C).

Tempêtes

Nous savons depuis de nombreuses années que les dérèglements climatiques aggravent l’intensité des cyclones tropicaux. Récemment, plusieurs études sur les conséquences du réchauffement de la planète ont prédit la formation des ondes de tempête observées durant l’ouragan Florence. La poursuite du réchauffement jusqu’à 1,5 °C ou 2 °C augmentera encore l’humidité atmosphérique, d’environ 7 % par degré supplémentaire.

Banquise + hausse du niveau de la mer

La hausse du niveau de la mer menace des centaines de millions de personnes, notamment celles qui vivent sur le littoral. D’ici 2030, 400 millions d’habitant.e.s vivront dans 23 villes littorales, dont 370 millions en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.

Selon les scientifiques, 28 à 44 % du volume actuel des glaciers est condamné et finira par fondre dans les conditions climatiques actuelles (c’est-à-dire à 1 °C de plus qu’à l’ère préindustrielle). Si le réchauffement se poursuit jusqu’à 1,5 °C ou 2,0 °C, la fonte des glaciers entraînerait une augmentation du niveau de la mer de respectivement 159 mm (115-179) et 191 mm (139-205) .

Alimentation et santé

La disponibilité et la qualité des aliments seront toutes deux affectées par d’importants écarts des taux de CO2 dans l’atmosphère. Un réchauffement de 2 °C se traduirait par une baisse des récoltes et de la qualité nutritive des aliments.

Idem en matière de pêche : Les stocks et la taille des poissons seront « quelque peu affectés » dans un scénario de faible réchauffement (1,5 °C), mais « sévèrement affectés » dans les scénarios plus défavorables.

L’enjeu crucial

Pour surmonter la crise climatique, notre seul espoir est de former un mouvement climatique de grande ampleur, audacieux et créatif. Notre mouvement, qui lutte depuis toujours contre les injustices et s’appuie sur les conclusions scientifiques, doit se montrer à la hauteur de cet enjeu et utiliser tous les moyens possibles.

Des citoyen.ne.s ordinaires de tous les horizons montrent déjà la voie à suivre dans le monde entier. Le dossier « Le rapport citoyen : objectif 1.5° » rassemble les histoires de ces leaders et de leurs communautés, qui luttent contre des projets fossiles et pour une transition rapide et juste vers une énergie 100 % renouvelable.

Vous pouvez télécharger le dossier complet (PDF) “le rapport citoyen : objectif 1,5°C” ou découvrir d’autres témoignages ci-dessous.

Inscrivez-vous

Recevoir les dernières informations

350.org est une organisation composée de citoyen.ne.s ordinaires qui agissent dans le monde entier.

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations et savoir comment vous pouvez faire la différence.

Inscrivez-vous:

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

Ne pas ? Déconnexion

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.