Veillées pour dire non à Kinder Morgan

21 novembre: des veillées partout au Canada pour arrêter le pipeline Kinder Morgan.

 

Le 21 novembre, plus de 2 000 personnes dans 50+ communautés à travers le Québec et le Canada se sont rassemblées pour dire non au pipeline de Kinder Morgan. Nous avons envoyé le message que l’opposition à ce projet, dévastateur pour les droits autochtones et le climat, grandit partout au Canada. Notre mouvement se tient ensemble contre les pipelines.

Le premier ministre Trudeau doit annoncer sa décision sur Kinder Morgan d’un jour à l’autre.

CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER UN MESSAGE: MONSIEUR TRUDEAU, DITES NON À KINDER MORGAN.

Pour voir le reste des photos des veillées contre Kinder Morgan, cliquez ici pour l’album Flickr ou cliquez ici pour l’album Facebook.

FAQ

Kinder Morgan 101

Le Premier Ministre Justin Trudeau doit approuver ou refuser le pipeline Kinder Morgan, destiné à transporter le pétrole des sables bitumineux en Colombie-Britannique. Il doit déterminer si ce projet est dans « l’intérêt national » du Canada puis choisir de donner son feu vert ou de rejeter le projet.

Si ce pipeline est construit, les droits des Peuples autochtones seront bafoués, le Canada se trouvera incapable d’atteindre les objectifs de lutte aux changements climatiques auxquels il a adhéré à Paris, et nous savons qu’un déversement dans l’océan Pacifique sera quasiment inévitable.

Rien de tout cela n’est dans « l’intérêt national » du Canada.

Le projet de pipeline Kinder Morgan cherche à acheminer 890 000 barils de pétrole des sables bitumineux chaque jour. Encore plus volumineux que Keystone XL, il émettra autant de gaz à effet de serre que 34 millions de véhicules supplémentaires sur les routes canadiennes [1]. Il attirera 400 navires pétroliers par année le long de la côte du Pacifique, qui sera tôt ou tard victime d’un déversement [2].

N’oublions pas que le gouvernement n’a jamais obtenu le consentement des communautés locales et autochtones. L’oléoduc a été approuvé par un processus d’évaluation de l’Office national de l’énergie qui n’a connu aucune réelle réforme depuis Stephen Harper et qui, tout comme le processus de l’ONÉ pour Énergie Est, est vivement dénoncé comme illégitime. Les Premières nations Salish du littoral rejettent catégoriquement ce projet, et les maires de Vancouver et de Burnaby ont exprimé clairement l’opposition de leurs concitoyens.

Certaines communautés autochtones, comme la nation T’sleil-Waututh, ont déjà entrepris des démarches juridiques pour empêcher la construction du pipeline Kinder Morgan [3]. Il est notre devoir de les soutenir. Dites à Justin Trudeau de mettre un terme définitif à ce projet. Envoyez votre message pour que Justin Trudeau dise non à Kinder Morgan.

Signez la pétition ici

Références:

[1] Oil Change International, communiqué de presse, 19 mai 2016. Recherche basée sur l’Index pétrole-climat de la Fondation Carnegie pour la paix internationale.

[2] Assessing the risks of Kinder Morgan’s proposed new Trans Mountain pipeline. Rapport du CRED, Vancouver, C.-B., 2013.

[3] First Nations vow to kill Kinder Morgan pipeline expansion with lawsuits, National Observer, 19 mai 2016.

Ces veillées sont appuyées par : 350.org, Leadnow/À l’action, Greenpeace Canada, le Conseil des Canadiens, la Coalition canadienne des jeunes pour le climat, et plusieurs autres organisations.