«Quand les responsables politiques ne font rien pour résoudre un problème ou remédier à une injustice, il revient aux citoyens de les mettre face à leurs responsabilités. La crise climatique est un problème lié à l’énergie et une injustice intergénérationnelle, et les responsables politiques ne s’attaquent à aucun des deux. Je soutiens les grévistes du climat à 100 % » Mohamed Nasheed, ancien président des Maldives.

Responsables syndicaux, artistes, anciens présidents, congrégations religieuses et enseignants s’engagent à se joindre aux grèves pour le climat menées par la jeunesse.

 

● Des milliers de personnes s’inscrivent pour participer aux grèves prévues les 20 et 27 septembre et à la semaine de mobilisation qui aura lieu entre ces deux dates.

● La mobilisation s’annonce massive dans les grandes villes du monde, notamment à New York, Santiago, Bruxelles, Paris, Johannesburg, Berlin et Londres.

● Des actions se préparent en Afrique, en Amérique latine, dans le Pacifique, au Canada et aux États-Unis, en Asie et en Europe.

 

Cette même semaine aura lieu le sommet des Nations Unies sur le climat à New York (23 septembre), dont l’objectif est de répondre à la crise climatique en accélérant la mise en œuvre de l’accord de Paris.

« Si en tant que gens de foi, nous disons croire en l’amour, en la compassion et en la justice, alors nous devons nous joindre à cette grève aussi sûrement que l’aube suit la nuit la plus sombre. Nos enfants nous lancent un appel. Nous devons y répondre. » Fletcher Harper, directeur exécutif, GreenFaith.

 

Outre les travailleurs qui quitteront leur travail pour se joindre à la grève, aux marches et aux rassemblements, nous aurons des concerts, des défilés à vélo, des réunions d’information, des assemblées populaires, des manifestations contre les sociétés de l’industrie fossile, des courses de vélo et même une manifestation dans un salon !

En Allemagne, les responsables de l’un des plus grands syndicats du pays encouragent leurs plus de deux millions d’adhérents à rejoindre les grèves.En Italie, le premier syndicat (5,5 millions d’adhérents) vient d’annoncer qu’il mobilisera ses membres le 27 septembre. Les artistes s’engagent eux aussi, et des créateurs comme César Maxit et Gastón Mendieta présentent de nouveaux visuels pour promouvoir les grèves climatiques.

Initié par la jeune Greta Thurnberg, le mouvement des grèves pour le climat a rapidement gagné du terrain à travers le monde ces 12 derniers mois. Les grévistes exigent que les gouvernements prennent des mesures d’urgence pour empêcher une catastrophe climatique, en abandonnant les combustibles fossiles et en engageant la transition nécessaire vers un futur basé sur des énergies durables et renouvelables, et fondé sur l’égalité et la justice climatique.

Citations

«Le mois prochain, nous devons agir collectivement et de manière unifiée pour la justice climatique, dans le monde entier. Si nous n’agissons pas rapidement pour stopper le développement des énergies fossiles et obtenir les fonds qui nous permettront de nous adapter aux événements climatiques dévastateurs, il n’y aura plus personne dans 50 ans. J’irai manifester pour que mes concitoyens voient la puissance que peut avoir une telle action.» Dorothea Balgetas, enseignante aux Philippines.
«Je soutiens la grève pour le climat et les grévistes car nous n’avons qu’une planète pour vivre; nous devons abandonner les énergies fossiles et passer aux énergies renouvelables. Cela créera des emplois de qualité pour les travailleurs, ainsi qu’une industrie durable et en bonne santé pour les générations futures, parce que nous voulons vivre sur cette planète aussi longtemps que possible.» Ryan McGibbon Thompson, Maritime Union, Australie
«Notre mouvement continue de croître et nous resterons mobilisés jusqu’à ce que nous arrêtions de brûler des énergies fossiles, et jusqu’à ce que nous commencions une révolution énergétique rapide fondée sur l’équité, les réparations et la justice climatique. C’est pourquoi nous soutenons ces jeunes incroyablement courageux qui, aux quatre coins du monde, appellent à une mobilisation générale.» May Boeve, directrice exécutive, 350.org
«Je participerai à la grève le mois prochain pour montrer aux responsables politiques que nous existons et que notre voix est plus forte que n’importe quel vote. Nous ne les laisserons pas nous priver de notre avenir! J’encourage tous ceux qui aiment notre jeunesse à rejoindre les écoliers en grève.» Andrés Succar, Liban
Le changement climatique est aujourd’hui l’un des principaux défis de l’humanité et une menace pour la dignité et les droits des générations futures. C’est pourquoi Ecojesuit soutient pleinement les actions de la grève mondiale pour le climat du 20 au 27 septembre 2019. Eco Jesuit
« Quand Greta et les jeunes du mouvement Fridays for Future appellent les adultes à soutenir la grève mondiale, nous l’entendons comme un appel aux syndicats, aux organisations de travailleurs et aux employés à s’engager et lutter pour l’action climatique et pour des emplois tournés vers l’avenir. Nous voulons participer afin que le 20 septembre marque un tournant décisif dans la lutte pour une société plus juste et plus écologique. Nous appelons l’ensemble de nos collègues à faire preuve de créativité pour que les syndicats et les travailleurs aient une part active dans le mouvement pour le climat.» Helmut Born, Confédération syndicale, Allemagne
NOTE DE L’AUTEUR :
Les sites Internet de la Grève mondiale pour le climat et du mouvement Fridays for Future mettent à disposition des organisateurs une carte mondiale pour y inscrire tous les événements prévus.
###