23 avril, 2018

35 nouvelles institutions catholiques, dont le Secours Catholique, désinvestissent les énergies fossiles

Le 23 avril 2018

Plusieurs institutions catholiques de premier plan, représentant des milliards d’euros d’actifs, désinvestissent des combustibles fossiles, nouvelle étape vers le succès du mouvement mondial de désinvestissement

MONDE – 35 organisations et institutions catholiques ont annoncé hier  leur intention de désinvestir des combustibles fossiles qui figurent aux premiers rangs des facteurs contribuant à la crise climatique. Caritas Internationalis – une confédération de 165 organisations catholiques d’aide d’urgence, d’appui au développement et de services sociaux qui interviennent dans plus de 200 pays et régions, et l’une des institutions officielles de l’Église catholique – compte parmi les institutions qui se sont engagées à désinvestir des combustibles fossiles. En outre, trois banques catholiques représentant ensemble 7,5 milliards d’euros, des évêques du monde entier et une coalition internationale d’institutions catholiques – le Mouvement Catholique Mondial pour le Climat – ont décidé de couper leurs liens avec le secteur des énergies fossiles, en s’engageant partiellement ou totalement en faveur de l’abandon des combustibles fossiles. Ils rejoignent 60 organisations catholiques qui ont récemment choisi de désinvestir, signe de l’influence croissante du mouvement mondial de désinvestissement au sein de l’Église catholique.

Ce mouvement a été alimenté par l’encyclique papale révolutionnaire Laudato sì – publiée en juin 2015 avant la Conférence de Paris sur le climat -, dans laquelle le pape François affirmait la responsabilité de l’humanité vis-à-vis de la planète Terre. L’annonce faite hier est un grand pas en avant, qui soulève l’espoir que le Vatican lui-même s’engagera bientôt à désinvestir ses actifs du secteur des énergies fossiles.

La campagne de désinvestissement des combustibles fossiles se développe à un rythme inédit pour ce type de campagne. À ce jour, plus de 850 institutions représentant 6 100 milliards de dollars dans le monde se sont engagées publiquement à désinvestir.

« Des citoyen.ne.s, des fonds d’investissements et des institutions décidé.e.s à ne pas accorder un euro de plus aux énergies polluantes sapent la crédibilité, économique comme sociale, du secteur des énergies fossiles, ouvrant la voie à une transition rapide et juste vers une énergie 100 % renouvelable pour tou.te.s. En désinvestissant leurs actifs du secteur des énergies fossiles, ils contrarient le développement des nouveaux projets d’extraction des grandes entreprises pétrolières, charbonnières et gazières, pendant que les citoyen.ne.s du monde entier s’organisent pour mettre un terme à ces projets près de chez eux.elles », a déclaré Yossi Cadan, responsable mondial de la campagne de désinvestissement chez 350.org.

Le président de Caritas Internationalis, Son Ém. le cardinal Luis Tagle, a ajouté :  « Les populations démunies souffrent beaucoup de la crise climatique et les combustibles fossiles comptent parmi les premiers responsables de cette injustice. C’est pourquoi Caritas Internationalis a décidé de ne plus investir dans le secteur des énergies fossiles. Nous encourageons nos organisations membres et les autres groupes ou organisations affiliés à l’Église de faire de même. »

La décision de Caritas Internationalis est soutenue par d’importantes banques catholiques, qui choisissent également de désinvestir du secteur des énergies fossiles pour proposer d’autres options responsables aux investisseurs institutionnels catholiques, afin de répondre au dérèglement climatique. Pax Bank, Bank Im Bistum Essen eG et Steyler Ethik Bank comptent parmi les institutions qui ont annoncé hier leur intention de désinvestir. Au total, ces institutions financières pèsent environ 7,5 milliards d’euros.

Des membres éminents du clergé, dont des évêques, font également partie des principaux acteurs du mouvement mondial pour le désinvestissement, qui est particulièrement diversifié. L’archidiocèse de Luxembourg, l’archidiocèse de Salerne-Campagna-Acerno et le diocèse de la Communauté Mission de France ont annoncé aujourd’hui leur intention de désinvestir.

Les engagements pris hier pour désinvestir du secteur des énergies fossiles ont été coordonnés par le Mouvement Catholique Mondial pour le Climat, qui a également annoncé son propre désinvestissement. Tomás Insua, son directeur exécutif, a déclaré : « En ce qui concerne la protection de notre maison commune, il n’y a pas un moment à perdre. Il est important de désinvestir des combustibles fossiles pour infléchir rapidement l’augmentation des émissions. Nous sommes heureux de rejoindre le mouvement en plein essor des institutions catholiques qui se détournent de l’énergie polluante pour apporter un soin plus attentif à la Création. La responsabilité des représentants de l’Église n’a jamais été plus déterminante que sur ce sujet. »

###

PERSONNES À CONTACTER :
(Médias internationaux)
Hoda Baraka, hoda@350.org, +2-01001-840990
Rebecca Elliott, reba@catholicclimatemovement.global, +1.202.717.7228

NOTES AUX RÉDACTIONS :

Le Mouvement Catholique Mondial pour le Climat est une organisation internationale regroupant plus de 650 organisations et des milliers de catholiques, répondant à l’appel du pape François à protéger notre maison commune.

Zéro Fossile est une campagne internationale menée par des groupes locaux qui exigent que les collectivités et les institutions locales prennent les engagements suivants : une transition rapide et juste vers une énergie 100% renouvelable pour tou.te.s ; aucun nouveau projet de combustibles fossiles nulle part ; pas un euro de plus aux énergies polluantes.

RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES

  • Des modèles de publications sur les réseaux sociaux sont disponibles ici.
  • Une vidéo pour les réseaux sociaux, produite par l’émission Years of Living Dangerously, sera disponible le 23 avril en anglais, en espagnol, en portugais et en français. Veuillez contacter reba@catholicclimatemovement.global le 23 avril pour obtenir le lien.
  • La liste complète des institutions ayant annoncé leur intention de désinvestir est disponible ici et comprend des précisions sur le type de désinvestissement ainsi que des déclarations et des contacts pour les médias pour certaines d’entre elles.