350 mouvement débarque dans le bassin du Congo La République démocratique du Congo (RDC) est connue non seulement pour sa plus grande responsabilité d’être le plus grand propriétaire de la forêt tropicale en Afrique, mais aussi pour sa plus grande responsabilité de veiller à ce que les émissions de carbone de l’Afrique subsaharienne n’augmentent pas de manière significative. C’est pourquoi cette année, un groupe de jeunes Congolais s’est décidé de joindre 350.org pour les différentes actions à Kinshasa et Brazzaville, respectivement, la capitale de la RDC et la République du Congo, et de plaider en ce qui concerne les questions liées au changement climatique. « Nous nous sommes engagés à lancer une douzaine de 350 actions à partir de maintenant et de se préparer pour de grandes actions pour le 24 Octobre à Kinshasa et Brazzaville» a déclaré Patrick Kipulu, un des volontaires pour les actions 350 actions à Kinshasa. « Kinshasa est une ville de 9 millions d’habitants, les gens ont besoin d’être informés sur les questions de changements climatiques pour qu’ils puissent porter le message de leur propre communauté, et d’inspirer leurs amis et voisins. »

Cette semaine à Kinshasa, les jeunes de différentes organisations, y compris les Jeunes Volontaires pour l’environnement (JVE-RDC) ont discuté sur la question de créer un mouvement pour les actions climatique et de développer un groupe d’organisateurs communautaires afin de se préparer pour Journée internationale d’actions 350.org du 24 Octobre. Dans un rapport intitulé «Réseau Climat 350″, Tati Maniania Mandola et Mubengayi Pierre, et Patrick Kipulu, tous des organisateurs des actions 350 en RDC, ont mis l’accent sur la mise en place d’une structure, selon les normes de 350.org. À court terme, JVE RDC permettra le renforcement de la capacité de la structure. Ils n’ont pas attendu longtemps pour lancer des actions à Kinshasa et le voisinage. Patrick Kipulu et son équipe d’organisateurs ont rencontré des enfants d’un orphelinat dans la commune de Mont Ngafula, dans le district de Kibondo. Les parents de ces enfants étaient des petits agriculteurs touchés par l’extrême pauvreté, la rareté de l’eau et les maladies, a déclaré Patrick Kipulu. Il va organiser d’autres événements à Kinshasa toujours dans la vague des actions 350 avec de très petits exploitants agricoles, les femmes maraîchères , les handicapés et les étudiants de différentes écoles locales.

Comme dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, les organisateurs de 350 à Kinshasa sont confrontés à de nombreux défis parmi lesquels le manque des technologies appropriées, comme de caméras numériques et les téléphones portables capable d’envoyer des images des actions en hautes. Mais cela n’est pas leseul probleme en Afrique sunsaharienne. Il y a aussi le coût de l’internet par minute dans le cyber café qui est le plus élevé dans le monde et reste un très grand défi pour ces organisateurs, vivant pour la plupart avec moins de 1US $ par jour. L’Infrastructure technologique est un grand défi, tout le monde n’a pas les moyens de s’en procurer, a déclaré Patrick Kipulu, qui a demandé à un ami d’utiliser son appareil photo pour prendre les photos des actions, mais cela ne va pas nous empêcher de faire plus d’actions pour 350.org car c’est de notre avenir et l’avenir de l’humanité.

À Poznan, 350.org s’est engagé à atteindre les communautés dans les régions souffrant de la fracture numérique et va faire la sensibilisation, le renforcement des capacités locales et permettre a ces jeunes de pouvoir travailler dans leurs communautés en tant que défenseurs et militants en ce qui concerne les questions liées au climat. Avec la pénurie de poissons dans le lac Tanganyika, la fonte de la glace sur le dessus des montagne Ruwenzori, Nyamuragira et Visoke, les gorilles de montagne en danger dans l’Est du Congo, du Rwanda et de l’Ouganda, de la déforestation du bassin du Congo, la population Batwa inconsolable qui sont forcés de quitter leurs foyers dans la forêt du Congo, RDC est un grand défi et un bon exemple qui montre clairement comment le mouvement 350 est en train d’atteindre les personnes qui ont désespérément besoin de connaître la vérité sur la science de la 350.

FacebookTwitter