Média

Communiqués de presse, contacts, et ressources pour la presse.

Dernier communiqué de presse

8 août, 2018

Plus qu’un mois avant notre vaste mobilisation internationale pour le climat

Face à l’accroissement des effets liés aux dérèglements climatiques, des citoyen.ne.s du monde entier vont prendre part à la mobilisation « Dans nos rues pour le climat » pour promouvoir un véritable leadership climatique, dans le cadre de centaines d’actions créatives organisées en amont du Sommet mondial sur l’action pour le climat.

 

MONDE – Le 8 septembre, des citoyen.ne.s des quatre coins de la planète vont participer à plus de 500 actions sous la bannière « Dans nos rues pour le climat » , afin de mettre en lumière les effets de plus en plus marqués des dérèglements climatiques. Certaines d’entre elles proposeront des solutions collectives pour résoudre la crise climatique et exigeront que les pouvoirs publics et les responsables locaux.ales accentuent leur engagement climatique en amont du Sommet mondial sur l’action pour le climat, qui aura lieu le 12 septembre à San Francisco en Californie. Des dizaines de milliers de militant.e.s défileront dans les rues de la ville, au cours de la plus grande marche pour le climat jamais organisée sur la côte ouest des États-Unis – tandis que des centaines d’autres actions cibleront des États où les élections de mi-mandat du mois de novembre suivant seront particulièrement déterminantes, afin d’exiger que les combustibles fossiles restent sous terre.

Les populations les plus touchées par l’industrie des énergies fossiles et les dérèglements climatiques prendront part à la mobilisation : lLes pays des îles du Pacifique feront signer des pétitions pour exiger que les institutions locales s’engagent en faveur d’une énergie 100 % renouvelable ; les communautés touchées de Thaïlande manifesteront en marge de la conférence de l’ONU sur le changement climatique à Bangkok, afin que les négociateur.trice.s de l’événement prennent conscience du message de la campagne « Dans nos rues pour le climat » tout autour du monde ; des sommets climatiques seront organisés pour encourager les pouvoirs publics locaux à accélérer la transition vers des systèmes énergétiques justes et équitables en Afrique ; en Amérique latine, des groupes de citoyen.ne.s vont s’opposer aux méthodes dangereuses d’extraction des combustibles fossiles, comme la fracturation ; et des communautés européennes, y compris celles qui sont déjà confrontées aux effets du dérèglement climatique, vont mettre au défi leurs dirigeant.e.s locaux.ales d’abandonner les combustibles fossiles et d’accélérer la transition rapide et juste vers une énergie 100 % renouvelable.

Il n’y a plus de temps à perdre. Depuis le début de l’année, nous avons été témoins de toute une série de graves impacts liés aux dérèglements climatiques : Des vagues d’extrême chaleur en Afrique du Nord, en Europe et au Japon, où l’état d’urgence nationale a été déclaré ; des feux de forêts dévastateurs en Grèce, qui ont coûté la vie à 85 personnes, mais aussi en Suède et aux États-Unis ; et une importante fonte des glaces dans la région antarctique, qui contribue à l’élévation générale du niveau de la mer, qui menace les villes côtières et l’existence même de nombreux pays insulaires.

« Dans nos rues pour le climat » montrera la voie à suivre avant une série d’événements politiques, en encourageant les décideur.euse.s, en route pour plusieurs sommets importants, à prendre conscience de la réalité de la crise climatique, et à accentuer leur action pour la combattre. La publication du rapport spécial du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sur les conséquences d’un réchauffement climatique supérieur à 1,5 °C devrait inciter fortement les pouvoirs publics à prévenir les effets les plus dévastateurs des dérèglements climatiques. Le Climate Vulnerable Forum, qui est organisé par les gouvernements des pays exposés aux conséquences les plus graves d’un réchauffement climatique incontrôlé, offre quant à lui l’occasion de s’informer sur l’engagement des communautés en première ligne. Lors du Sommet mondial sur l’action pour le climat réunissant des intervenant.e.s non gouvernementaux.ales et des négociations de l’ONU sur le climat rassemblant les gouvernements des pays concernés, les décideur.euse.s à tous les échelons ne manqueront pas d’occasions de prendre des engagements plus approfondis et d’accélérer leurs actions.  

Les actions de la mobilisation « Dans nos rues pour le climat » seront extrêmement visuelles, créatives et originales, grâce au soutien d’artistes reconnus au Brésil, au Canada, aux Samoa, en Nouvelle-Zélande, au Portugal, aux Pays-Bas, en Ouganda et en Indonésie. Des groupes de citoyen.ne.s des quatre coins du globe œuvrent en faveur de la création de passerelles culturelles, linguistiques et géographiques et de principes fédérateurs afin de lancer un mouvement d’ampleur en faveur du climat, d’accroître la pression exercée sur les pouvoirs publics qui ne respectent pas leurs engagements et de créer un véritable élan en faveur d’une transition rapide et juste vers un monde sans inégalités.

 

NOTES AUX RÉDACTIONS :

Site Web : fr.riseforclimate.org

Pour plus d’informations sur les contenus artistiques de la mobilisation, voir ici.

 

PERSONNES À CONTACTER

Hoda Baraka, 350.org, hoda@350.org, +2-01001-840990

Brett Nadrich, GreenFaith, brett@greenfaith.org, +1-732-588-6162

David Turnbull, Oil Change International, david@priceofoil.org, +1-202-316-3499

 

###

« À l’heure où nous parlons, des populations sont touchées par les effets des dérèglements climatiques et, rien qu’au cours des dernières semaines, plusieurs phénomènes ont fait la une des actualités, tels que des incendies, des sécheresses et des inondations. En septembre, des milliers de personnes dans le monde entier vont montrer la limite infranchissable et exprimer leur opposition aux combustibles fossiles, qui sont à l’origine de ces tragédies, en demandant l’arrêt de leur exploitation. Toutes les solutions dont nous avons besoin sont à notre disposition. L’heure est venue de s’engager en faveur d’une transition juste et rapide vers une énergie 100 % renouvelable pour tou.te.s. Des citoyen.ne.s des quatre coins du globe vont démontrer pourquoi il est temps que les autorités publiques s’inspirent des leaders locaux, en menant des actions artistiques percutantes. » May Boeve, Directrice exécutive, 350.org

« Le choix qui s’offre aux personnes de foi et de spiritualité ne laisse aucune place au doute : subir une catastrophe écologique et humanitaire d’origine anthropique de grande ampleur ou s’engager corps et âme en faveur de la vie en prônant une énergie renouvelable pour tou.te.s et une transition juste pour les populations et les travailleur.euse.s concerné.e.s ? Nous choisissons la vie. Et nous voulons que nos responsables nous montrent par leurs engagements qu’ils font le même choix. » GreenFaith, Directeur exécutif, Fletcher Harper

« Dans un mois exactement, des citoyen.ne.s du monde entier seront dans la rue pour exhorter les dirigeant.e.s participant au Sommet mondial sur l’action pour le climat en Californie et aux autres rencontres de haut niveau à s’engager comme nous : nous voulons une énergie 100 renouvelable et nous ne voulons plus attendre, car c’est un choix bénéfique pour notre santé, nos revenus, la pérennité de nos emplois et la prospérité économique. L’ère des énergies fossiles touche à sa fin. Cette industrie est en voie de disparition. Si les technologies liées aux énergies renouvelables continuent, comme c’est le cas aujourd’hui, de se perfectionner à un rythme rapide et leurs coûts ne cessent de diminuer, les cheminées des centrales appartiendront en un rien de temps à une autre époque.» Wael Hmaidan, Directeur exécutif, Climate Action Network

« Au mois d’octobre, des centaines de scientifiques d’instituts de recherche de haut niveau vont communiquer les résultats de leurs travaux à nos gouvernements, leur détaillant précisément le coût humain auquel nous nous exposons s’ils ne prennent pas de mesures radicales et urgentes de limitation du réchauffement climatique à 1,5 °C. Dans la région pacifique, nous n’avons pas besoin de ces avertissements. Aux Philippines, mon pays d’origine, nous sommes déjà confrontés aux effets dévastateurs de cyclones tropicaux de grande ampleur, tels que le typhon Yolanda. Nous participons activement aux mobilisations telles que Dans nos rues pour le climat et nous voulons montrer au reste du monde ce que signifie s’engager réellement en faveur du climat en raison de ces menaces imminentes qui pèsent sur nos pays et sur nos cultures et de la ténacité des populations de la région.» Lidy Nacpil, Coordinatrice, Asian Peoples Movement on Debt and Development

« Les décisions que nous prenons aujourd’hui sont déterminantes pour garantir la prospérité de la planète et limiter le réchauffement à un niveau qui évitera les effets catastrophiques des dérèglements climatiques. Tous ensemble, nous devrons mettre tout en œuvre pour lutter contre ces dérèglements. C’est pourquoi nous faisons front avec les leaders locaux, les communautés en première ligne et les citoyen.ne.s, et nous demandons à nos responsables politiques de s’engager et de montrer la voie en suivre en prenant des mesures efficaces en faveur du climat. Les revendications des citoyen.ne.s ordinaires sont dignes d’intérêt et peuvent changer la donne » Manuel Pulgar-Vidal, Directeur du programme mondial Climat et Énergie, WWF

Contacts

International

Hoda Baraka
Chargée de Communication Globale
hoda@350.org
+201001840990
Egypte

Claudio Magliulo
Global Communications Manager
claudio@350.org
Italy

Afrique

Lerato Ngakane
Coordinatrice de la Communication pour l’Afrique et le Monde Arabe
lerato.ngakane@350.org
Johannesburg, Afrique du Sud

Asie de l’Est

Marie Tanao
Coordinatrice de la Communication du Japon
marie.tanao@350.org
+81-90-2183-2113
Tokyo, Japon

Australie

Lou Fraser
Coordinatrice de la Communication
350.org Australia
lou@350.org.au
+61 438-993-068
Sydney, Australia

Europe

Melanie Mattauch
Coordinatrice de la Communication pour l’Europe
melanie@350.org
+49 151 5812 0184
Allemagne

Amerique Latine

Nathália Clark
Coordinatrice de la Communication pour le Brésil et l’Amérique Latine
nathalia@350.org
+55 61 99137-1229
Brasília, Brésil

Pacifique

Fenton Lutunatabua
Chargé de Campagne pour le Pacifique
fenton@350.org
+679 924 7235
Fiji

Etats-Unis

Thanu Yakupitiyage
Chargée de Communication pour les Etats-Unis
thanu@350.org
+1-413-687-5160
Brooklyn, NY, Etats-Unis

Lindsay Meiman
Coordinatrice de la Communication pour les Etats-Unis
lindsay@350.org
+1-347-460-9082
Brooklyn, NY, Etats-Unis

Dani Heffernan
Coordinatrice de la Communication pour les Etats-Unis
dani@350.org
+1 (305) 992-1544
Brooklyn, NY, Etats-Unis

Communiqués de presse antérieurs