Média

Communiqués de presse, contacts, et ressources pour la presse.

Dernier communiqué de presse

8 octobre, 2018

Le rapport du GIEC confirme la nécessité de maintenir les combustibles fossiles dans le sol pour parvenir à limiter le réchauffement climatique global à 1,5ºC, selon 350.org

Le rapport produit par les scientifiques du monde entier, publié le 8 octobre, confirme les appels des militant.e.s sur le climat en faveur d’un arrêt définitif de l’utilisation des combustibles fossiles et d’une transition rapide vers une économie basée à 100% sur les énergies renouvelables. Le Rapport spécial “Le réchauffement climatique à 1,5 ºC” du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’organisme scientifique soutenu par l’ONU, montre que le maintien de l’augmentation de la température mondiale en dessous de 1,5°C nous préservera de la perturbation considérable des systèmes de vie sur Terre.

Il conclut que l’objectif de 1,5°C est réalisable si les moyens économiques suffisants sont investis assez tôt pour accélérer considérablement l’élimination progressive des combustibles fossiles et la conversion aux énergies renouvelables et aux technologies économes en énergie. Les plans nationaux actuels – même s’ils sont mis en œuvre – entraîneraient une augmentation de la température mondiale de 3°C.

Pour Payal Parekh, Directrice des programmes de 350.org:

“Les données scientifiques contenues dans le rapport du GIEC basé sur 1,5°C parlent d’elles-mêmes. Rester en dessous de 1,5°C est maintenant une question de volonté politique. On ne peut plus envisager d’enfouir nos têtes dans le sable. La crise climatique est là et touche déjà les plus vulnérables et les moins responsables. Le seul moyen d’y parvenir est d’arrêter toute extraction de combustibles fossiles, et de réorienter les énormes ressources actuellement consacrées à l’industrie des combustibles fossiles au profit de la transition vers les énergies renouvelables”.

Tim Ratcliffe, Coordinateur “Keep it in the ground” de 350.org Europe, a déclaré :

“La science nous dit clairement que les combustibles fossiles doivent rester dans le sol pour limiter l’augmentation de la température de la planète à 1,5°C et assurer la survie de l’humanité. L’objectif de 1,5°C signifie que l’Allemagne doit immédiatement geler tout projet d’expansion du charbon et que la course au gaz menée par la Commission européenne doit être abandonnée.”

Des communautés du monde entier opposent leur résistance acharnée au développement des combustibles fossiles, par exemple  :

– Le projet de l’entreprise charbonnière allemande RWE de couper à blanc ce qui reste de l’ancienne forêt d’Hambach pour agrandir l’une de ses mines à ciel ouvert se heurte actuellement à une opposition citoyenne massive.

– Au Royaume-Uni, alors que la première exploitation commerciale de gaz de schiste en sept ans s’apprête à démarrer, en dépit d’une opposition féroce des citoyens, trois militants anti-gaz de schiste ont été condamnés à des peines d’emprisonnement d’une sévérité disproportionnée.

– Dans le sud de l’Italie, les communautés locales ne sont découragées ni par les interventions de la police militaire ni par les amendes exorbitantes et poursuivent leur résistance pacifique pour bloquer la construction du méga-gazoduc transadriatique (TAP), dont les travaux ont repris ce mois-ci.

Le tout nouveau Rapport de citoyens : objectif 1,5°C contient des récits de 13 communautés qui se trouvent en première ligne de la lutte contre le changement climatique : des jeunes insulaires du Pacifique essayant d’arrêter la méga-mine Adani ; des communautés de pêcheurs en Afrique luttant contre de nouvelles centrales à charbon ; des femmes menant la résistance de leur communauté contre une nouvelle centrale thermique en Thaïlande ; des propriétaires fonciers et Amérindiens installant des panneaux solaires sur le tracé de l’oléoduc Keystone XL.

Au cours des prochains jours, les militant.e.s sur le climat prévoient de porter le message du rapport du GIEC à toutes les institutions qui jouent un rôle moteur dans la destruction de la vie et des moyens d’existence des populations, parce qu’elles soutiennent des projets d’infrastructures fossiles qui poussent notre climat au point de rupture.

###

Note à l’intention des rédacteurs en chef :

Le Rapport de citoyens : objectif 1,5°C peut être consulté sur le lien suivant : 350.org/fr/1-5c/#dossier

Contacts

International

Hoda Baraka
Directrice de Communication Globale
hoda@350.org
+201001840990
Egypte

Alex Rafalowicz
Chargé de Communication Globale
alex.raf@350.org
+57 318 343 9284
Colombie

Kim Bryan
Chargée de Campagnes de Communication Globale
kim.bryan@350.org
+44 777-088-1503
Pays de Galle

Claudio Magliulo
Chargé de Communication Globale
claudio@350.org
Italie

Afrique

Lerato Ngakane
Coordinatrice de la Communication pour l’Afrique et le Monde Arabe
lerato.ngakane@350.org
Johannesburg, Afrique du Sud

Asie de l’Est

Marie Tanao
Coordinatrice de la Communication du Japon
marie.tanao@350.org
+81-90-2183-2113
Tokyo, Japon

Australie

Lou Fraser
Coordinatrice de la Communication
350.org Australia
lou@350.org.au
+61 438-993-068
Sydney, Australia

Europe

Melanie Mattauch
Coordinatrice de la Communication pour l’Europe
melanie@350.org
+49 151 5812 0184
Allemagne

Amerique Latine

Nathália Clark
Coordinatrice de la Communication pour le Brésil et l’Amérique Latine
nathalia@350.org
+55 61 99137-1229
Brasília, Brésil

Pacifique

Fenton Lutunatabua
Chargé de Campagne pour le Pacifique
fenton@350.org
+679 924 7235
Fiji

Etats-Unis

Thanu Yakupitiyage
Chargée de Communication pour les Etats-Unis
thanu@350.org
+1-413-687-5160
Brooklyn, NY, Etats-Unis

Lindsay Meiman
Coordinatrice de la Communication pour les Etats-Unis
lindsay@350.org
+1-347-460-9082
Brooklyn, NY, Etats-Unis

Dani Heffernan
Coordinatrice de la Communication pour les Etats-Unis
dani@350.org
+1 (305) 992-1544
Brooklyn, NY, Etats-Unis

Communiqués de presse antérieurs