À propos de 350

350 construit un avenir juste, prospère, équitable et à l'abri des dérèglements climatiques.

Nous sommes un mouvement international de personnes ordinaires œuvrant à mettre un terme à l’ère des combustibles fossiles et à construire un monde où l’énergie renouvelable soutenue par les populations locales est accessible à tou.te.s.

Voici comment nous comptons y arriver :

1. Une transition rapide et juste vers une énergie 100 % renouvelable pour tou.te.s

Accélérer la transition vers une nouvelle économie basée sur une énergie propre et juste, en soutenant des solutions énergétiques locales.

2. Aucun nouveau projet de combustibles fossiles, en aucun lieu dans le monde.

Bloquer et faire interdire les projets d’exploitation du charbon, du pétrole et du gaz grâce à des résolutions locales et à la résistance de la collectivité.

3. Pas un centime de plus pour les énergies polluantes

Priver l’industrie fossile de sa légitimité sociale et de ses financements : désinvestir, renoncer au parrainage, cesser de financer.

 

Robert Van Waarden / Survival Media

Values

#1:

Nous sommes audacieux.ses, créatif.ve.s et stratégiques.

La crise climatique est immense – notre courage et notre audace doivent être à la hauteur. Nous adoptons de nouvelles solutions et expérimentations, car nous reconnaissons que la crise nous impose une nouvelle manière de résoudre les problèmes.


#2:

Nous œuvrons en faveur de la justice

Le combat contre le changement climatique est une bataille pour la justice. Partout dans le monde, on en ressent les impacts, mais ceux qui en souffrent le plus sont ceux qui en sont le moins responsable.

Nos activités, et la manière dont nous les menons, doivent s’attaquer à cette injustice. Cela suppose de prêter une oreille attentive à la population la plus fortement touchée, d’amplifier les voix de ceux qui sont réduits au silence, et de suivre la direction de celles et ceux qui se trouvent en première ligne de la crise.


#3:

Nous avons de l’estime et de la confiance les uns envers les autres

Nous prenons soin de nous-mêmes et de nos soutiens locaux. Nous nous respectons les un.e.s et les autres, en accord avec notre approche non violente, et nous partageons cette vision et ses enseignements.

Personne ne détient toutes les réponses : nous valorisons ainsi l’expérience et les connaissances de nos partenaires et de nos collectivités. C’est pourquoi nous sommes à l’écoute des habitants de ces régions et de nos allié·e·s afin d’apprendre et d’évoluer ensemble.


#4:

Nous sommes plus fort·e·s lorsque nous collaborons.

Le changement climatique n'est pas qu'un problème environnemental, ou d'injustice sociale ou économique - mais tout cela à la fois. La seule manière d’être assez forts pour faire pression sur les gouvernements et tenir tête à l’industrie des combustibles fossiles est de travailler ensemble.

Pour cela, il faut réunir les personnes et créer des coalitions variées comprenant étudiant·e·s, syndicats, militant·e·s pour les droits de la personne et la justice sociale, populations marginalisées, associations religieuses, universités et dirigeant·e·s d’entreprise, ainsi que toutes celles et tous ceux qui croient à la nécessité d’un changement transformateur.


#5:

Nous sommes transparent·e·s et nous rendons des comptes.

Afin d’assurer l'intégrité de notre travail, nous nous efforçons d’être transparent·e·s et ouvert·e·s, tout en respectant le droit à la vie privée de chacun et en assurant la sécurité des personnes.

Nous rendons compte de nos activités au sein du mouvement, ainsi qu’aux personnes et aux groupes avec qui nous collaborons et aux personnes impactées par nos activités. Nous nous évertuons à honorer toutes les relations que nous établissons.

photo: Sara Ravelo

Histoire

350.org a été fondée en 2008 par un groupe d’étudiant.e.s américain.e.s avec l’appui de Bill McKibben, auteur de l’un des premiers ouvrages sur le réchauffement climatique destiné au grand public, dans le but de créer un mouvement d’action mondiale pour le climat. Le nom de l’organisation est issu de la concentration de dioxyde de carbone à ne pas dépasser dans l’atmosphère pour garantir la sécurité climatique, à savoir 350 parties par million.

Nous avons commencé par organiser des journées d’action mondiales réunissant des militant.e.s et des organisations partout dans le monde, comme la Journée internationale d’action climatique (2009), la Fête internationale du travail (2010) et La Planète bouge (2011). 350 est rapidement devenue une coalition mondiale d’organisateur.trice.s, de groupes de populations et de personnes ordinaires luttant pour un futur meilleur.

Aujourd’hui, 350 orchestre des campagnes d’initiative locale aux quatre coins du globe, qui vont de l’opposition aux centrales à charbon et aux pipelines d’envergure démesurée à la création de solutions d’énergie renouvelable, en passant par la rupture des liens financiers avec l’industrie fossile. L’ensemble de notre travail s’appuie sur le pouvoir citoyen pour saper l’influence de l’industrie fossile et démanteler son infrastructure.

Les campagnes contre Keystone XL et Dakota Access aux États-Unis, le blocage de la fracturation hydraulique dans des centaines de villes et des États au Brésil, la participation à des mobilisations populaires historiques avant et après la signature de l’accord climatique de Paris et l’incitation de centaines d’universités, de fondations, de villes et de congrégations religieuses à désinvestir des combustibles fossiles sont quelques-unes des actions de ces dernières années dont nous sommes le plus fier.ère.s.