Cette newsletter est également disponible en anglais et en espagnol.

Pour la plupart d’entre nous, c’est le début de l’été, mais beaucoup ont déjà goûté aux dures réalités du changement climatique : une sécheresse sévère en Afrique, des inondations dues à des pluies diluviennes dans la péninsule arabique et des tempêtes extrêmement violentes aux États-Unis.

Dans mon propre pays, en Inde, comme dans d’autres régions d’Asie, nous subissons une vague de chaleur extrême avec des records de température, et des vies perdues chaque jour. Au Brésil, des inondations incessantes, alimentées par la négligence climatique, continuent d’anéantir des villes entières.

Au même moment, les grandes puissances telles que l’UE, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis se préparent à des élections majeures qui pourraient véritablement orienter le cours de la crise climatique dans le monde. Ces puissances font partie du G7, responsable de 27 % de la production mondiale de pétrole et de gaz et de près de la moitié de la pollution carbone issue de nouveaux projets (en anglais). Nous voulons que ces pays élisent des responsables qui prennent des décisions fortes pour un avenir énergétique propre, équitable et sûr.

Nous redoublons donc nos efforts pour mettre le G7 face à ses responsabilités. Quand ces leaders se sont rencontrés en Italie ce mois-ci, nous leur avons réclamé de mettre fin au financement des énergies fossiles dans le monde et de financer de manière éthique les énergies renouvelables dans les pays vulnérables.

Nous savons que nous avons le pouvoir et les ressources nécessaires pour atténuer ces impacts terrifiants sur le climat !

En tant qu’un des 10 campagnes environnementales les plus influentes(en anglais), notre travail est important, aujourd’hui plus que jamais…


Dernières nouvelles du front

Hommage aux héros africains de l’énergie renouvelable

Nous avons commencé le mois de juin en fanfare avec notre rendez-vous annuel de la semaine AfrikaVuka, à l’initiative de 350 Afrique. Nous avons rendu hommage aux héros locaux de l’énergie renouvelable avec les AfrikaVuka Awards, qui récompensent des personnes et des organisations fantastiques du Cameroun, du Sénégal, de l’Ouganda, du Ghana, du Nigeria et de l’Afrique du Sud pour leur engagement en faveur des solutions d’énergie renouvelable.

Parmi les lauréats, on trouve des personnes telles que Julius Mujuni, qui a soutenu plus de 190 entrepreneurs dans le secteur de l’énergie propre, créé 800 emplois et compensé plus de 200 000 tonnes de carbone en Ouganda, et des groupes comme le Cercle des grands pionniers, qui met en place des systèmes d’énergie renouvelable décentralisés au Bénin. Pour nous, ces prix célèbrent la montée de l’énergie renouvelable en Afrique, menée par des communautés qui disent non aux combustibles fossiles et oui à l’énergie durable ! Félicitations à tous les lauréats des prix AfrikaVuka ! Continuez à nous inspirer et à inspirer l’Afrique !

Le Cercle des grands pionniers a reçu son prix AfrikaVuka lors d’une cérémonie au Bénin. Crédit photo : Cogito Arts Photography

Le futur en marche en Europe

Avec les élections du Parlement européen prévues les 6 et 9 juin, nous savions que le moment était venu de nous faire entendre fort et clairement ! Dans 13 pays d’Europe, dont l’Allemagne, la Suède, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Autriche, la Pologne, le Danemark, la France et la Belgique, nous avons uni nos forces dans plus de 130 villes. En collaboration avec nos partenaires du Climate Action Network (CAN) International, nous sommes descendu·e·s dans la rue avec des revendications claires en faveur du climat et de la justice :

  • Fin du financement et des subventions des énergies fossiles,
  • Taxer les riches et faire payer les pollueurs,
  • Annuler la dette des pays du Sud pour que l’argent puisse être investi dans l’énergie renouvelable.

Nous croyons au collectif « Power to the People » : nous avons le droit de décider de la manière dont nous voulons gérer la politique, l’économie, et nos systèmes énergétiques. Notre message était fort et inébranlable : ensemble, nous faisons l’avenir, #WeMakeTheFuture !

Des activistes marchent en Allemagne le 2 juin, avant les élections du Parlement européen. Crédit photo : Santiago Rodriguez

Promouvoir une transition énergétique équitable

Le 10 juin, nous avons tenu une importante conférence de presse virtuelle au cours de laquelle nous avons lancé nos Principes pour des partenariats pour une transition énergétique juste (Just Energy Transition Partnerships : JETP en anglais). Les JETP sont des efforts de collaborations entre les pays pour faciliter une transition rapide des pays en voie de développement vers les sources d’énergie renouvelables. Malheureusement, la réalité est que le prix élevé de l’accès au financement enferme ces nations dans la dette et détourne les ressources qui pourraient financer cette transition.

Les Principes pour les JETP prônent la justice, la transparence et l’équité dans la finance climatique, permettant aux pays en voie de développement de passer aux énergies renouvelables sans se retrouver endettés. Développés collectivement par 350africa.org, 350.org et nos partenaires, ils visent à renforcer les communautés locales, à promouvoir la justice climatique et à appeler les dirigeant·e·s du monde à soutenir des solutions énergétiques durables pour tou·te·s.

Un aperçu des principes pour des partenariats pour une transition énergétique juste dans les pays en développement. Extrait de : Principes pour un JETP équitable par les pays bénéficiaires

Flipping the Switch pour les banques en Asie

À travers l’Asie, notre campagne Flip the Switch a pris de l’ampleur lorsque nous avons uni nos forces lors du Forum asiatique sur les énergies propres de la Banque asiatique de développement (BAD). Du Bangladesh au Japon, nos équipes se sont mobilisées pour protester, exhortant la BAD à soutenir une transition juste vers des énergies plus propres dans les pays en développement. Nous l’avons dit clairement : arrêtons tout financement des projets destructeurs comme les barrages, les centrales nucléaires, les programmes de valorisation énergétique des déchets et le gaz fossile.. Au lieu de cela, nous demandons une transition vers les sources d’énergie renouvelable. Nous avons appelé à plus de transparence, d’équité et de responsabilisation des investissements et avons insisté sur l’importance de l’implication des populations locales dans les processus de prise de décision afin de garantir leurs droits et leurs moyens de subsistance. Nos militant·e·s ont manifesté devant les bureaux de la BAD (en anglais) et sur les sites de leurs projets, montrant ainsi à la banque que nous ne lâcherons rien.

Une centaine d’activistes manifestent devant le siège de la BAD le 6 juin à Manille, aux Philippines. Crédit photo : 350 Pilipinas

À voir absolument

Notre fantastique équipe en Indonésie vient de lancer la version longue tant attendue de leur film AdventuRE, dans lequel nous explorons les opportunités et les défis passionnants de l’énergie renouvelable citoyenne en Indonésie.

Découvrez le rôle de leader de Java, qui produit plus de 60 % de l’électricité du pays, les mesures audacieuses prises par Bali en faveur d’une transition énergétique verte et la réalité de Sumba, qui nous ouvre les yeux sur les inégalités de développement :

Le pouvoir est entre vos mains

Vous en avez assez d’entendre parler des effets dévastateurs de la crise du climat ? Vous voulez passer à l’action ? Rejoignez notre mouvement et agissez, que ce soit en signant une pétition ou en vous organisant localement pour le changement. Nous vous facilitons les choses :

Boostez votre militantisme

Nous avons souvent parlé du fait que nos dirigeant·e·s doivent prendre des mesures contre l’industrie des énergies fossiles.

Mais savez-vous qui tient vraiment les rênes du pouvoir ? Exactement, c’est nous, le peuple ! C’est nous qui choisissons nos dirigeant·e·s et c’est nous qui nous rassemblons tous les jours pour les pousser vers le changement.

Suivez notre cours amusant (et gratuit !) de 20 minutes en anglais, développé par l’équipe de 350.org, et découvrez comment les mouvements de société comme le nôtre peuvent gagner, même contre l’industrie des énergies fossiles, si riche et politiquement connectée.


Citation du mois

“La planète essaye de nous dire quelque chose. C’est maintenant que nous devons nous mobiliser, maintenant que nous devons agir, maintenant que nous devons avoir des résultats.”

– António Guterres, Secrétaire général des Nations unies lors de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin 2024


AUTRES NOUVELLES

FacebookTwitter