30 novembre, 2016

Réaction de 350.org à l’annonce du gouvernement Trudeau concernant trois oléoducs

Communiqué de Presse – Pour diffusion immédiate

30 Novembre 2016

En réponse à l’annonce aujourd’hui du premier ministre Justin trudeau concernant les oléoducs Northern Gateway, Ligne 3 et Kinder Morgan, voici la déclaration d’Aurore Fauret, coordonnatrice de la campagne sables bitumineux de 350.org :

Aujourd’hui le gouvernement Trudeau aurait pu annoncer tout simplement qu’il se retirait de l’accord de Paris sur le climat. En approuvant les oléoducs Kinder Morgan et Ligne 3 d’Enbridge, le Canada ne peut pas respecter ses engagements en matière de lutte aux changements climatiques. Aujourd’hui le premier ministre Justin Trudeau a brisé ses promesses sur le climat et sur le respect des droits autochtones.

La bonne nouvelle est que tout comme le projet d’oléoduc Northern Gateway, qui avait été approuvé par Stephen Harper en 2014, ces projets ne verront jamais le jour. On ne peut pas prétendre être un leader dans la lutte aux changements climatiques tout en approuvant de nouveaux oléoducs des sables bitumineux. On ne peut pas prétendre respecter les droits des Premières nations tout en faisant passer des oléoducs contre leur consentement. Une chose est certaine, ces projets ne verront pas le jour.”

“Au même moment, au Brésil, l’État du Paraná prenait une décision historique et interdisait la fracturation hydraulique sur l’ensemble de son territoire, explique Nicolas Haeringer, chargé de campagne zéro fossile pour 350.org en France. La décision de Justin Trudeau apparait donc comme vraiment rétrograde. Surtout, la communauté internationale ne cesse d’envoyer des signaux contradictoires, à un moment où nous avons besoin de cohérence et de détermination. Il faut en finir avec le climat d’indécision. Le Paraná nous montre l’exemple, le Canada le contre-exemple.”