Pour en savoir plus sur l’événement, voir le Live, la galerie Flickr et les comptes de 350.org sur les réseaux sociaux. Pour plus de contexte, voir le de la COP23.

 

Créer un sentiment d’urgence morale « Abandonnons les combustibles fossiles aujourd’hui »

Le leadership des habitant.e.s du Pacifique a été déterminant jusqu’ici : les guerriers climatiques et les citoyen.ne.s du Pacifique savent que les actions décisives pour le climat et contre les combustibles fossiles doivent être prises aujourd’hui. Pour faire passer ce message, ils et elles ont fait le voyage jusqu’à Bonn.

Regardez et partagez leur touchant témoignage filmé durant Ende Gelände.

The Pacific Climate Warriors are on the edge of a giant coal mine in Germany. Hearts are heavy thinking of the destruction this coal can cause to the islands. #COP23 #HaveYourSei

Posted by 350 Pacific on Sunday, November 5, 2017

 

Le festival sei

Vendredi 3 novembre, lors du Sommet citoyen pour le climat (du 3 au 7 novembre), les guerriers climatiques du Pacifique ont présenté leurs cultures, leurs histoires et leur état d’esprit lors du « festival sei », afin de mettre en lumière leur résilience et le patrimoine mondial menacé de disparaître si nous n’agissons pas maintenant. Vous pouvez en découvrir plus sur le blog.

Brianna et Lusia, Samoa/Nouvelle-Zélande

 

Sevusevu à Manheim et Ende Gelände

Dimanche matin, des habitant.e.s vivant à proximité de la vaste mine de lignite de Hambach ont participé à un « sevusevu », une cérémonie traditionnelle fidjienne organisée par les guerriers climatiques. Quelques heures plus tard à Ende Gelände, des milliers d’activistes de toute l’Europe ont pris la mine d’assaut pour dénoncer la pollution du charbon autorisée par le gouvernement allemand ; ils ont arrêté 3 excavatrices et ont déployé un tapa traditionnel pour faire entendre le message des guerriers climatiques

Vous pouvez partager cette vidéo récapitulative, qui montre également les guerriers climatiques et les activistes locaux en train d’étaler une immense fleur « sei », symbole de leur résistance face aux combustibles fossiles. Les quatre pétales sur lesquels on pouvait lire « End fossil fuels now » (Abandonnons les combustibles fossiles aujourd’hui) ont été réalisés en tissu tapa originaire des Tonga et peints par des Polynésiens à Sydney avant d’être transportés avec grand soin en Allemagne.

 

Nov 5: End the Age of Fossil Fuels

Yesterday, on the eve of the UN Climate Talks, the Pacific Climate Warriors and activists from around the world used their bodies, their culture and their spirits to demand an end to the era of fossil fuels. Thank you 350 Pacific and Ende Gelände for your incredible work.

Posted by 350.org on Monday, November 6, 2017

 

Déclaration « We the Pacific » (Nous, les habitant.e.s du Pacifique) – Exprimez-vous (#HaveYourSei)

Mercredi 8 novembre, dans un moment très émouvant d’histoires, de chants et de danses, les guerriers climatiques ont remis leur déclaration sur le changement climatique (signée par plus de 23 000 personnes dans le monde entier) aux dirigeant.e.s des îles du Pacifique participant à la COP et aux membres des délégations insulaires, dont l’ancien président de la République des Kiribati, Anote Tong.

Créer un élan en faveur du mouvement mondial pour le climat

Samedi 4 novembre, 25 000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Bonn, lors de la plus grande marche pour le climat de l’histoire du pays, avec en tête de cortège les guerriers climatiques du Pacifique.

 

Le lendemain, lors de l’action Ende Gelände, cette vidéo montrant les coulisses de l’événement a été réalisée pour démystifier les actions de désobéissance civile. Des milliers de personnes ont clairement décidé de passer à l’action directe pour le climat dimanche dernier, ce qui pourrait en inspirer de nombreuses autres.

 

 

Plusieurs autres événements dans les environs de Bonn ont montré notre diversité et notre force, et donné aux Européens l’occasion d’organiser et de préparer des actions pour le climat au cours des prochains mois et semaines.

Par exemple, le désinvestissement a été présenté comme une stratégie pour les institutions religieuses lors de l’atelier Interfaith Organising sur l’organisation d’actions interreligieuses. Les discussions ont porté sur la valeur de la justice dans les religions, et de nombreux responsables religieux estiment qu’agir pour le climat est un devoir moral. Vous pourrez en savoir plus en visitant le blog (en construction).

 

Isoler Trump : le pouvoir citoyen nous fera avancer

Le pouvoir citoyen n’a pas été affaibli par le retrait des États-Unis de l’accord de Paris annoncé par Trump. Depuis la signature de la Syrie, les États-Unis sont le seul pays à ne pas participer ; mais nombre de citoyen.ne.s viennent combler ce manque de leadership.

Mardi 7 novembre, une conférence de presse pleine à craquer a marqué le lancement de la délégation citoyenne des États-Unis, une coalition visant à montrer à la COP23 la force des communautés locales et des citoyen.ne.s américains qui luttent pour l’action climatique.

Jeudi, des centaines de personnes sont venues les écouter deux heures durant au centre d’action américain pour le climat, dans un véritable festival de discours inspirants, de récits uniques et de chants d’encouragement. Retrouvez le communiqué de presse ici.

 

La prise de parole était modérée par le Dallas Goldtooth of Indigenous Environmental Network et Varshini Prakash, de SustainUs. Climate Action Center

 

Samedi, des membres de la délégation citoyenne des États-Unis ont rencontré les élu.e.s d’une municipalité pour leur demander de prendre leurs responsabilités. Ensemble, ils ont réfléchi à la manière dont les mairies et les responsables locaux peuvent agir pour le climat là où Trump refuse de le faire, et mener un changement concret sur le terrain.

C’est fort de cette puissance et de ce dynamisme que le mouvement arrive à la deuxième semaine de la COP23. Continuer à suivre les événements sur le blog ici.