À Montréal, les chefs de partis ont reçu tout un accueil

Au débat des chefs du 24 septembre à Radio-Canada, la population s’est une fois de plus fait entendre pour s’assurer que les principaux partis abordent les enjeux clés de cette campagne. Un rassemblement haut en couleur appelé par plusieurs mouvements sociaux a pris la rue devant Radio-Canada.

Tout d’abord, un contingent climat a marché dans le centre-ville pour retrouver la grande manifestation. Il y avait une grande diversité de groupes mobilisés sur l’expansion des sables bitumineux au Québec — étudiants exigeant le désinvestissement des énergies fossiles, groupes citoyens s’opposant aux oléoducs, associations de justice climatique, ONG environnementales, militants des Premières Nations, artistes et plus encore.

IMG_5977   IMG_5984 copy
12039056_847777972005405_3688524997001978575_o 12029698_847778068672062_4236077263325451396_o 12000860_847777905338745_2200235834708784610_o  12022360_847777978672071_6960062270093066377_o

IMG_5999_2  12022407_847777612005441_4254886774772619680_o 11951459_847777555338780_4967686650963974214_o   12028798_847777985338737_3237657614741838745_o

Photos: L’Activiste

Après une courte marche, le mouvement environnemental a rejoint plusieurs centaines de personnes à l’extérieur de Radio-Canada pour de la musique, des discours, et une solidarité qui prouve bien que la question du climat n’existe pas en silo, mais est bien ancré dans les luttes de justice sociale — du droit au logement à la solidarité internationale, du droit des femmes à la défense des services publics et des syndicats.

Au milieu de la rue, accompagné d’une grande fanfare et des chansons politiques la chorale du peuple, un pipeline de 40 pieds serpentait dans la foule, porté par 35 personnes, tandis que d’autres scandaient des slogans.

Clayton Thomas-Muller qui était à Montréal pour prendre la parole explique dans ce court reportage comment les voix des communautés aux premières lignes se font entendre. Il met en contexte la mobilisation avec un mouvement social qui grandit à travers le Canada en vue des élections, pour demander une transition hors des sables bitumineux et une transformation profonde vers une société juste.

Les médias ont aussi fait leur propre reportage du rassemblement.

Campés de l’autre côté de la rue, des partisans des partis étaient également présents à l’extérieur de Radio-Canada. Alors une brigade a amené un message clair et lumineux pour rappeler aux chefs que les électeurs portent attention et continueront à mettre la pression pour s’assurer que le prochain premier ministre tient ses promesses.

pouvoir au peuple lindsay hughues

Photo de Lindsay Hughes

 

 

Pour revoir quelques moments forts du débat des chefs, cliquez ici (en anglais).

FacebookTwitter