Cette fin de semaine, partout au Québec et au Canada, des milliers de personnes ont prouvé que nous bâtissons ensemble un nouveau mouvement pour le climat — un mouvement que nous avons grandi, diversifé, et rendu plus fort.

Aujourd’hui, plus de 10 000 personnes, dans une démonstation spectaculaire de solidarité et d’unité, ont convergé dans les rues de Toronto afin de marcher pour le Climat, la Justice et la Transition. Cette mobilisation a rassemblé une coalition véritablement diverse de groupes, allant des Premières Nations aux plus importants syndicats des secteurs publics et privés au pays, en passant par les étudiants, les organisations de justice sociale et les groupes citoyens qui se mobilisent contre les industries polluantes et destructrices.

Comme l’a exprimé Syed Hussan, organisateur avec Personne n’est illégal (No One is Illegal) pendant l’ouverture de la marche aujourd’hui : « Nous voulons pouvoir penser à l’avenir de nos enfants et des sept prochaines générations sans ressentir de peur à cet égard. Lorsque l’on se tient debout ensemble, nous avons réellement le pouvoir de faire changer les choses. »

Cette marche était le point culminant d’une fin de semaine de mobilisation profondément

inspirante et touchante:

Vendredi, des étudiants dans cinq grandes villes canadiennes ont tenu des sit-ins dans les bureaux de députés fédéraux pour exiger que des gestes concrets en matière de changement climatique fassent partie intégrante de leurs plateformes éléctorales cet automne. Plusieurs d’entre eux sont restés sur place pendant des heures, maintenant leur position jusqu’à ce que des réponses leur soient donné.

Samedi, des communautés de part et d’autres du Québec et du Canada se sont mobilisées afin de montrer que nous valons mieux que le pétrole sale des sables bitumineux. Ces communautés, qui résistent localement aux projets d’oléoducs, de fracturation hydraulique, de forages pétroliers et à d’autres projets liés aux énergies fossiles ayant lieu près de chez eux, ont prouvé que nous menons une bataille commune.

Nous partageons une vision pour une nouvelle économie: une économie qui n’expose pas les emplois aux caprices du marché du pétrole, qui respecte et met de l’avant les droits et les traités des Premières Nations, et qui respecte les limites imposées par notre climat.

Nous avons accompli quelque chose d’immense. Désormais, ce ne sont plus seulement les « habitués » qui se mobilisent. Nous avons un atteint un point tournant pour faire de la justice climatique une réalité.

Nous devons continuer ce momentum afin de poursuivre la construction de ce mouvement si indispensable. Il nous faudra continuer à y travailler, et à faire des sacrifices, mais ensemble, tout est possible.

Avec respect et solidarité,

Clay, Cam, Aurore, Katie, Graham, Angela and Atiya

Média

Pour les journalistes intéressés à en savoir plus sur cette journée d’action, contacter graham@350.org

FacebookTwitter