Alors que le monde renforce sa stratégie contre le COVID-19, nous assistons à d’innombrables actes de compassion, de solidarité et de résilience, malgré l’augmentation du nombre de morts.

Les médecins, les infirmier·e·s et les travailleur·se·s essentiel·le·s se démènent en première ligne pour freiner le taux de transmission du virus. Mais certains signes rappellent brutalement que la crise climatique ne s’est pas interrompue face à la pandémie mondiale.

La plus forte tempête de l’année vient de s’abattre sur les îles Fidji et Vanuatu, dans le Pacifique. De son côté,  l’industrie fossile profite de la situation pour faire avancer ses projets destructeurs pour le climat.

C’est insupportable – c’est pourquoi il est important que nous nous retrouvions autour de nos principes pour trouver une Réponse Juste à la pandémie du COVID-19. Des milliers d’organisations et de personnes à travers le monde ont déjà signé.

Notre réponse à la crise doit donner la priorité aux personnes et à la planète – pas aux entreprises et aux industries polluantes. C’est la seule façon de reconstruire un monde meilleur après cette crise. Regardez, puis relayez cette nouvelle vidéo sur les 5 principes d’une Réponse Juste, afin que notre message soit entendu aux quatre coins de la planète.

 

Les informations ci-dessous regorgent d’histoires sur des initiatives qui ont été maintenues en ces temps difficiles, nous donnant à tou·te·s une chance de vivre un futur plus sain et plus équitable.

Récapitulatif

Cyclone Harold : une tempête meurtrière de catégorie 5 – la plus forte de l’année 2020 à ce jour – a frappé Vanuatu , une nation insulaire du Pacifique, au moment même où le pays déclarait l’état d’urgence face au COVID-19. Certain·e·s habitant·e·s ont dû ignorer les consignes de distanciation sociale et se réfugier dans des centres d’évacuation. Le manque de fournitures médicales commence déjà se faire sentir. Le cyclone a ensuite ravagé les Fidji et les Tonga, après avoir tué 27 personnes dans les Îles Salomon la semaine dernière.

« Nous devons désormais faire face à deux catastrophes naturelles à la fois – qui toutes deux menacent l’existence d’un peuple déjà défavorisé », déplore Fenton Lutunatabua, directeur général pour la région Pacifique chez 350.org. Un exemple déchirant de l’injustice de la crise climatique, qui frappe avec le plus de sévérité ceux·celles qui en sont les moins responsables. Plus d’informations

« Inacceptable »: les militant·e·s tirent la sonnette d’alarme, alors que l’industrie pétrolière profite de cette situation de crise pour développer ses projets de combustibles fossiles. Alors que des pourparlers sont en cours aux États-Unis autour d’un quatrième plan de relance sur les infrastructures, des milliers de personnes écrivent au Congrès pour s’assurer que les géants du pétrole n’en toucheront pas un centime.

Le projet de l’oléoduc Keystone XL pourrait bien voir le jour, depuis que certains États ont fait adopter de nouvelles mesures qui protègent les oléoducs en tant qu' »infrastructures essentielles.” TC Energy (ex-TransCanada) a envoyé des employé·e·s sur place malgré les risques que le projet fait peser sur la santé publique, n’hésitant pas à les mettre en danger, ainsi que les communautés rurales et autochtones, particulièrement vulnérables.

Nous ne pouvons pas laisser l’industrie fossile tirer profit de la pandémie de COVID-19 au détriment de nos communautés : Signez dès maintenant la pétition pour exiger que TC Energy interrompe son projet d’oléoduc Keystone XL et rappelle ses employé·e·s immédiatement.


En Turquie, des centaines de personnes ont participé vendredi dernier à une Grève pour le Climat en ligne.

L’action pour le climat continue : l’ONU a annoncé la semaine dernière que sa conférence annuelle sur les changements climatiques – la COP26, qui devait avoir lieu à Glasgow – sera reportée en raison du coronavirus. Mais les militant·e·s adaptent leurs stratégies et organisent des actions en ligne pour maintenir l’urgence climatique et la nécessité d’une Réponse Juste à l’ordre du jour.

En Turquie vendredi, une grève en ligne a réuni des centaines de personnes, tandis qu’un concert d’artistes turcs a été diffusé en direct sur Youtube, suivi par des milliers de personnes. Attendez-vous à d’autres actions #ClimateStrikeOnline à travers le monde ce vendredi – et continuez à poster vos propres photos de solidarité sur les réseaux sociaux.

Si vous cherchez des actions à mener depuis chez vous, essayez ces idées créatives tirées de notre guide « S’organiser face au coronavirus ». Et si votre groupe sur la justice climatique tente pour la première fois une initiative en ligne, n’hésitez pas à demander à notre groupe d’animateur·trice·s expérimenté·e·s un accompagnement personnalisé et pratique en remplissant ce formulaire (en anglais).

#CutAllTies: En amont de l’assemblée générale annuelle du groupe australien Rio Tinto ce mercredi, des militant·e·s ont exigé par mail ou sur les réseaux sociaux que ce géant de l’exploitation minière quitte l’association sectorielle australienne Minerals Council, l’un des plus importants groupes de lobbying de l’industrie fossile mondiale. L’entreprise a déjà admis que le Minerals Council bafoue l’Accord de Paris de 2015 en faisant la promotion du charbon. Prenez un moment pour écrire à Rio Tinto et exiger que l’entreprise coupe tout lien avec le Minerals Council. Voilà une action efficace et simple à mener, même pendant le confinement.

Réponse Juste : Dans le cadre des interventions internationales face à la pandémie de COVID-19, certains principes pour une Réponse Juste sont déjà mis en oeuvre. Le Portugal va traiter les personnes migrant·e·s comme des résident·e·s  afin de garantir leur accès aux services de santé de base, et l’Espagne a l’intention de mettre en place un un revenu universel pour aider ses habitant·e·s à surmonter la crise économique. En Ukraine, les citoyen·ne·s s’opposent aux coupes budgétaires dans les domaines de la santé et de l’éducation pour maintenir les subventions accordées à l’industrie fossile, tandis que les militant·e·s britanniques réclament que des aides à l’industrie de l’aviation soient conditionnées à de stricts critères climatiques. Quant à ce propriétaire new-yorkais, il a offert son loyer du mois d’avril à ses locataires, en les encourageant à rester en sécurité et à soutenir leurs proches. En France, un « McDo » marseillais de Saint-Barthélémy, épicentre d’un long conflit social a été « réquisitionné » par des syndicats pour centraliser l’aide alimentaire à destination des plus démunis.

Si ce n’est pas déjà fait, pensez à lire et signer les principes pour une Réponse Juste au COVID-19. Vous pouvez utiliser le hashtag #RéponseJuste #PlusJamaisCa pour diffuser des initiatives locales et nationales inspirantes qui incarnent ces principes.

Se connecter

 

Onglet Podcast

Cette nouvelle série de podcasts conçus par HEATED se penche sur la relation entre la pandémie de coronavirus et la crise climatique. Le premier épisode, dans lequel vous pourrez entendre Bill McKibben, le cofondateur de 350.org, est disponible sous ce lien, – vous pourrez découvrir les prochains épisodes sur le site de HEATED. Si vous vous abonnez, vous aurez accès en prime à des versions allongées des entretiens.

Histoire vécue

Hinako, qui fait partie de l’équipe japonaise de 350, nous raconte la campagne Moshi Moshi menée par téléphone. Parmi les principaux financiers de l’industrie mondiale du charbon, on trouve trois banques japonaises – Hinako et son équipe ont décidé de lancer une action qui consistait à appeler en nombre leurs services clientèle pour les pousser à modifier leurs politiques. Pour en savoir plus sur la stratégie adoptée par 350 Japon et sur les prochaines étapes de ce mouvement

D’ici là, soyez prudent·e·s, ne lâchez rien et prenez soin de vous.

FacebookTwitter